background image The Band

 

Ils s’appellent Paul Karapiperis (chant, harmo, guitare), Panagiotis Daras (guitare solo), Lefteris Besios (basse) et Stathis Evageliou (batterie), consonances qui les situent quelque part entre mer Egée et mer Ionienne, à Malesina. Small Blues Trap, qui publiait un premier album en 2004, lance ici son quatrième sous-bock (Karapiperis ayant, entretemps, réalisé une échappée solitaire). La longueur de ce Red Snakes & Cave Bats est bien le seul reproche sérieux qu’on puisse formuler : les 13 compos excèdent presque toutes 4 mn. Leur cachet résolument blues-rock réfracte de nombreuses influences sans, toutefois, disperser l’identité globale du groupe. Un blues-rock qui va, comme de juste, du boogie à la ballade arpégée, du clin d’œil jazzy à un rock plus FM, sans oublier d’incontournables flottements folk-rock et ces escaliers plus progressifs que trace un bassiste redoutable (‘ The Sky Will Always Be Blue’). Le chant : entre Tom Waits et Paolo Conte, avec un growl souterrain presque metal dans les descentes atmosphériques (‘ This Train Is Full Of Madness’), et un glaire permanent dans la voix qui disqualifie Karapiperis pour les Chorégies d’Orange ! C’est aussi un harmoniciste inventif, aux arabesques méditerranéennes par moments, dont la vibration frise celle d’Alan Wilson. Quand le groupe joue boogie, on croirait entendre une réincarnation hellénique de Canned Heat… mais servie par un soliste digne de sa charge ! Car les guitares sont tenues avec une poigne brillante, Daras cinglant avec l’élasticité jouissive d’un Roy Buchanan (c’est à lui qu’est dédié le titre : ‘ Roy B.’), sonnant parfois comme Mark Knopfler (‘ Seven Plus’), mais souvent doué d’une signature sans antécédents, comme ces superbes aurores boréales qu’il tend derrière la chanson-titre ‘ Red Snakes & Cave Bats’. On pourrait sourciller sur certains exercices convenus et passages obligés, dans le détail on pourrait toujours toiser Small Blues Trap comme un carré de bons élèves récitant un digest de tout ce qui s’est déjà fait en matière de blues-rock, mais la fusion harmonieuse de toutes ses références donne, au groupe, une personnalité vraiment singulière, une pointe d’accent que les autres n’ont pas. Investissez dans le blues grec, c’est moins risqué et tellement plus bandant !

Christian Casoni